Palmarès Lire C'est Partir 2017/2018

Mardi 22 mai, le palmarès du prix littéraire Lire c’est partir a été communiqué aux 45 classes qui s’y étaient inscrites, à raison de 15 classes par cycle. Résultat :

 

Cycle1 : Le plus beau trésor du monde

 

Cycle 2 : Je n’en crois pas mes yeux

 

Cycle 3 : Mes pires vacances super chouettes

Toutes les classes inscrites ont gardé les livres offerts par l'AD 53


Stage Sud et Médiation par les pairs

Jeudi 24 et vendredi 25 mai, l’OCCE a participé au Stage Sud Education, au FJT de la Meslerie à Laval. La coordinatrice Arts et Culture, Katell Tison-Deimat, a fait vivre 2 ateliers théâtre pour illustrer l’action Théâ de l’OCCE. Notre animatrice Béatrice Musielak a proposé un débat mouvant et des jeux coopératifs.

 

Mercredi 30 mai notre animatrice Béatrice Musielak et une enseignante Angélique Chaumont, toutes deux formées par l'Université de Paix de Namur grâce à la fédération OCCE, ont animé un AFR sur la médiation par les pairs à l'atelier Canopé.


Tour de France de l’égalité femmes/hommes

Un article de notre animatrice Béatrice

Samedi 16 décembre, à la Chapelle du Lycée Ambroise Paré de Laval, dans le cadre du « Tour de France de l’égalité femmes/hommes, notre animatrice Béatrice Musielak a assisté à la conférence de Mona Zegai (Université de Paris-Vincennes) sur le thème « La segmentation sexuée du marché du jouet et ses évolutions de 1980 à 2017». Après la conférence un débat a permis au public de s’exprimer, de poser des questions, avant de découvrir deux jeux mayennais« Pourquoi pas ? » et « le jeu des inventeurs » du CCSTI. Enfin la consultation nationale, au moyen des trois panneaux  suivants a recueilli les réflexions et propositions des personnes présentes :

 

  • « quelles sont vos attentes et vos besoins pour faire avancer l’égalité entre les femmes et les hommes ? »
  • Quelles sont selon vous, en matière d’égalité entre les femmes et les hommes, les dispositifs, actions, bonnes pratiques…. qui existent déjà et qu’il faudrait valoriser ou mutualiser ?
  • Quelles sont les propositions ou suggestions concrètes que vous souhaiteriez faire remonter au Gouvernement pour faire avancer l’égalité entre les femmes et les hommes ?

 

Mona Segai a relevé dans son étude :

 

  1. les oppositions dans les couleurs, les rôles « je suis une princesse » contre « je suis un héros », « le chariot médical » contre « le chariot de service », le travail extérieur (chantier, garage) contre le travail intérieur (cuisine, ménage)
  2. les valeurs véhiculées par les jouets : compétition, domination pour les « guerriers, aventuriers, super-héros », coopération, sécurité, amour pour les fées, mannequins, mamans…
  3. les postures : dans les catalogues, le super héros se présente jambes écartées, poings sur les hanches pour incarner la stabilité, la combativité, la gestuelle offensive. Au contraire Barbie et ses amies, les doigts écartés, perchées sur des talons, prêtes à faire la révérence… représentent l’instabilité, la fragilité…

 

Renforcée dans les années 1990, la segmentation marketing sexuée  a un peu évolué.  En 2017 quelques stéréotypes sont bousculés. Certains catalogues montrent des filles avec des gants de boxe, des garçons qui font la cuisine, les courses…

 

Que peuvent faire les parents pour déjouer les stéréotypes ? Mona Zegai propose des solutions comme

 

  • Acquérir des jouets plus neutres (ex : la poupée Lammily avec des proportions plus réalistes que celles de Barbie)
  • Répartir équitablement les tâches domestiques dans le couple parental
  • Contrôler les achats de la famille par le biais de la liste de Noël
  • Orienter les goûts des enfants, dénigrer certains jouets : sans les interdire formellement pour éviter la réaction inverse, les disqualifier pour que l’enfant s’en détourne volontairement.

 

En conclusion, il importe pour les adultes de maintenir leur vigilance sur les modèles qu’ils proposent, et sur leurs discours, leurs  exigences envers les filles et les garçons…

 


S'engager pour la biodiversité aux côtés des coopérateurs

Un récit de Pierre Transon

Mercredi 11, jeudi 12 et vendredi 13 octobre 2017, je me suis rendu à Paris au siège de l’OCCE, rue du Ranalagh pour une formation qui s’inscrit dans une démarche d’éducation à la nature à travers la découverte de la biodiversité locale.

Ayant moi-même réfléchi de longues années sur ce thème et ayant mis en place quelques outils, je me suis inscrit à cette formation pour rencontrer des acteurs de l’OCCE . J’y suis allé aussi pour témoigner de mon expérience à l’école de Bou.Cha.Ra à Ravigny où mes élèves et moi avons créé un chemin “ Les 4 saisons des 5 sens “ permettant de parcourir 3500 m autour de l’école en observant la faune et la flore locale. (voir Animation et éducation n° 226 de février 2012 ci-dessous)

Télécharger
A&E - Marcher dans le temps 226.pdf
Document Adobe Acrobat 4.7 MB

Les deux responsables du stage, Fabrice Michel et Philippe Mahuzès nous ont présenté :

 Éco’Coop Action nationale OCCE

 

Former les élèves aux bonnes pratiques permettant de vivre ensemble dans un monde aux ressources limitées.

En 2017-2018 éco’coop propose pour thème : la biodiversité

L’an dernier le thème retenu était l’alimentation.

Les coopérateurs se mobilisent pour la découverte de la biodiversité dans leur école.

 

Cette année, éco’coop invite les élèves à s’interroger, faire des recherches, débattre pour observer et préserver la biodiversité dans leur école. Élèves et enseignants éditent en ligne un carnet numérique d’engagement citoyen pour partager les bonnes pratiques, mutualiser et valoriser leur réflexion.

 

Élèves et enseignants sont invités à compléter en ligne un carnet numérique d’engagement citoyen pour partager les bonnes pratiques, mutualiser et valoriser leur réflexion.

Pour cette année, il serait intéressant que les coopératives qui ont travaillé ou qui vont travailler sur la biodiversité remplissent en ligne le petit carnet disponible sur le site de l’OCCE et très facile à remplir. Ainsi on pourrait avoir un aperçu de ce qui se passe dans les écoles du département.

Quelques écoles se sont déjà intéressées à la biodiversité en sortant autour de l’établissement pour prendre conscience de la diversité de la vie tout près de chez soi. Les écoles de Renazé , de Saint Jean sur Mayenne, de Saint Georges le Fléchard ont également créé un chemin qui permet d’étudier et de s’émerveiller en quittant les murs de la classe.

 

  A consulter

* Philippe Nicolas qui se qualifie d’enseignant trappeur relate dans son livre ses expériences.

* Aussi vous pouvez suivre, de septembre 2017 à septembre 2018, sur la proposition du conseil des Sages, 5 groupes d’enfants et de jeunes, venus de différentes régions de France qui vivent un voyage avec la nature: ils vont mener l’autre quête. Ils sont accompagnés par les passeurs et les guides, pour retrouver ce qui les unit au vivant, au minéral, à la Terre. Avec les témoins, ils ont la mission de révéler au monde Le grand secret du lien.

 

* Vigie Nature école en partenariat avec le muséum d’histoire naturelle.

* Noé conservation

* Revues La Hulotte

* Abonnement La petite salamandre